Les États-Unis et la Côte d’Ivoire signent un Compact de 525 millions de dollars.

08/11/2017
154
Les États-Unis et la Côte d’Ivoire signent un Compact de 525 millions de dollars
Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain et le gouvernement ivoirien ont signé mardi, un Compact de cinq pour un montant de 524.7 millions de dollars afin de stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté en Côte d’Ivoire, en favorisant la stabilité régionale et de nouvelles opportunités d’affaires.

La cérémonie de signature s'est déroulée à Washington, en présence du Président ivoirien Alassane Ouattara, le PDG par intérim du MCC, Jonathan Nash et le Sous-secrétaire d'Etat américain, John Sullivan.

Le Compact du MCC avec la Côte d’Ivoire est destiné à soutenir la croissance et les investissements privés par le renforcement des capacités de la population active, la réduction des coûts du transport et l’ouverture de nouveaux marchés. Le gouvernement de la Côte d’Ivoire doit apporter une contribution supplémentaire de 22 millions de dollars pour appuyer le programme compact.

« Le partenariat entre la Côte d’Ivoire et le Millenium Challenge Corporation est un investissement pour le futur du peuple ivoirien », a affirmé le Président Alassane Ouattara. « Ensemble, nous pouvons renforcer l’économie afin d’étendre la croissance et les opportunités en Côte d’Ivoire et au-delà. »

« Le Compact de la Côte d’Ivoire contribue à la stabilité et à la sécurité dans la région, facilite les échanges commerciaux à travers les investissements visant à soutenir de nouveaux marchés de biens et améliore l’éducation des jeunes, » a affirmé Jonathan Nash, PDG du MCC. 

Le Compact de la Côte d’Ivoire a été conjointement élaboré par le MCC et le gouvernement de la Côte d’Ivoire afin de faire face à deux des plus importantes contraintes à la croissance dans le pays : faible disponibilité des travailleurs qualifiés ; et les défis en matière de transport des biens et des personnes, surtout à Abidjan, la capitale économique.

Le Compact intervient alors que la Côte d’Ivoire se remet d’une instabilité politique et d’un déclin économique durant les années 1990 et 2000. Depuis 2012, la stabilité politique a permis à l’économie de se rétablir des années de stagnation, le pays avoisinant une augmentation de 9% de croissance du PIB pendant chacune des cinq dernières années. 

Malgré ce rétablissement, le pays a toujours des objectifs non réalisés dans la réduction de la pauvreté et reste dépendant d’un nombre limité d’exportations.

Environ 40% de la population a moins de 14 ans, et plusieurs jeunes ivoiriens ne terminent pas leurs études secondaires. Afin de satisfaire les besoins du secteur privé en matière d’emploi et de renforcer les capacités de la main d’œuvre, l’investissement du MCC portera en partie sur le développement de l’éducation et des compétences recherchées.

Le projet employabilité et productivité va accroître l’accès à l’éducation et à l’enseignement secondaires, et soutenir la construction de près de 84 nouvelles écoles secondaires. À travers un partenariat public-privé, un nouveau modèle d’éducation et de formation technique permettra le développement des compétences recherchées. Cela permettra également au gouvernement de mitiger les disparités entre hommes et femmes, en améliorant les résultats des filles dans le système éducatif.

Les investissements du MCC dans le domaine du transport sont destinés à faciliter les échanges commerciaux, ouvrir de nouveaux marchés de biens et créer de nouvelles opportunités d’affaires. Le projet de transport d’Abidjan réduira le coût du transport et améliorera l’efficacité des entreprises par la réhabilitation des routes à l’intérieur et autour de la zone portuaire ainsi que l’amélioration de la gestion et de l’entretien des routes.

 
Processus conduisant au partenariat avec le MCC

Après avoir satisfait à cinq des 20 indicateurs politiques en 2013, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a adopté le tableau de bord du MCC comme feuille de route pour les réformes et mis en place un comité interministériel pour élaborer et mettre en œuvre ces réformes. 

Après que la Côte d’Ivoire a passé le tableau de bord du MCC en 2015, le Conseil d’administration du MCC a sélectionné le pays comme éligible au développement d’un Compact. Les efforts concertés du pays démontrent l’impact que le modèle et le tableau de bord du MCC ont dans le changement de politiques dans le monde même avant qu’un dollar du contribuable ne soit dépensé. C’est ce qu’on appelle souvent « l’effet MCC ».

De nouvelles opportunités d’approvisionnement et d’affaires en rapport avec le Compact de la Côte d’Ivoire seront annoncées dans les mois à venir. 

Le Millennium Challenge Corporation est une agence gouvernementale américaine indépendante qui a pour mission la réduction de la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique.

Créé en 2004, le MCC fournit des subventions et une assistance à durée limitée aux pays pauvres qui respectent des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, allant de la lutte contre la corruption au respect des droits démocratiques