Contact Recherche English
logo


Retour aux actualités

SARA 2019 : Pari réussi pour la 1ère participation du Conseil Hévéa-Palmier à Huile

écrit par "Admin M.B"
il y a 3 mois
170 vue(s)
Pour sa première participation à ce rendez-vous agricole sous-régional, le CHPH a réussi son pari [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir]

Rideau sur la 5e édition du Salon international de l’Agriculture et des Ressources animales d’Abidjan (SARA), auquel a pris part le Conseil Hévéa-Palmier à Huile (CHPH), du 22 novembre au 02 décembre 2019, au Parc d’exposition, sur la route de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

 

Pour sa première participation à ce rendez-vous agricole sous-régional, le CHPH a réussi son pari. Ce fût l'une des grandes découvertes du SARA 2019.

 

Le Préfet d'Abidjan Vincent Toh Bi lors de sa visite au stand du CHPH 

 

Logé du côté institutionnel, au pavillon A, le Conseil Hévéa-Palmier à Huile a vu défiler sur son stand de nombreuses personnalités politiques, des chefs d’institution, des producteurs, des professionnels et le grand public. Durant dix jours, les visiteurs ont découvert avec un vif intérêt les missions, le rôle et les ambitions de l’organe chargé de la régulation des filières Hévéa et Palmier à Huile.

 

En effet, ce sont plus d’une centaine de visites par jour qui ont été recensées par les services du DG Fougnigué Coulibaly Edmond. Que dire des demandes de brochures, les entretiens explicatifs par les agents du CHPH, la visualisation du film institutionnel… Tout ceci a rendu le stand du dernier né des organes de régulation dans la filière agricole attractif. Une autre attraction et non des moindres sur le site a été la visite guidée virtuelle d'une usine de transformation du caoutchouc naturel et de la noix de palme. En plus de ces actions, l’institution dirigée par Fougnigué Coulibaly Edmond a donné l'opportunité à plusieurs promoteurs de produits novateurs d'exposer sur son stand. Objectif : vulgariser ces produits locaux.

 

 

 

Il s’agit entre autres de l’huile ou du savon « Or Plus », conçus par un jeune ivoirien, Saboa Behi Jean Marc, et du « N'zantoukou », boisson à base d'eau de vie de palmier, dont la promotrice se nomme Edith N'dah. La qualité de ces produits a conquis plus d'un. Autre fait marquant pour le CHPH, c’est la visite et les félicitations reçues du Président de la République Alassane Ouattara, au quatrième jour du SARA 2019. « Bravo ! Nous sommes très fiers de vous ». Telle a été en substance le message d'encouragement adressé au directeur général du CHPH, après sa brillante démonstration du fonctionnement de la tablette 3D (initiative didactique pour les personnes qui n'ont jamais mis les pieds dans une usine d'hévéa ou de palmier à Huile).

 

En dépit des difficultés liées au prix d'achats des produits, la construction de pistes de desserte agricole…, les attentes des acteurs du binôme Hévéa-Palmier à Huile sont grandes. Et ceux-ci l’ont fait savoir durant ce rendez-vous agricole.

 

 

 

En effet, l’insuffisance d’investissements dans la transformation locale de ces deux spéculations est un handicap à l’essor de chacune des filières. Rien que pour l’hévéa, les besoins d’investissements sont estimés à plus de 100 milliards de FCFA. Quant au palmier à huile, dont la Côte d’Ivoire est le 2e producteur africain, la modernisation des unités de production s’impose. D’où la création du Conseil hévéa-palmier à huile qui vise à rassurer les acteurs de la chaîne des valeurs, et par-delà à contribuer à l’amélioration de leurs revenus et de leurs conditions de vie.

 

La rédaction.



Dans la même catégorie


Autres articles
Economie verte

Agriculture: Sangafowa Coulibaly fixe les grandes orientations de son département ministériel pour 2019

Le ministre de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a présenté vendredi, à l’auditorium de la CAISTAB, au Plateau, à l'occasion d'une cérémonie officielle d’échanges des vœux du Nouvel an, à l’ensemble de ses collaborateurs et des acteurs du secteur agricole, les grandes [...]
Nombre de vues : 408 vue(s)
Environnement/Climat

Les gouvernements du Ghana et de la Côte d'Ivoire ont échoué en matière de protection de la forêt

Les dernières données publiées par Hansen data sur Global Forest Watch (et expliquées plus en détail ici dans ce billet de blog) révèlent qu'en 2018, le taux de perte forestière a bondi de 26 % en Côte d'Ivoire. Ce pays affiche donc le 2e taux le plus élevé au monde d’accroissement de la [...]
Nombre de vues : 352 vue(s)
Résilience

L’apport des produits forestiers non ligneux dans la lutte contre les changements climatiques expliqué

Dans le cadre de son projet de valorisation des produits forestiers non ligneux (PFNL), l’entreprise burkinabè d’agro-sylvo-pastorale, Rehoboth Group International (REGI), a animé, le mercredi 08 août 2018, au Centre Andrew Young, à Abidjan-Plateau, une conférence publique sur le thème: "développer les capacités d'adaptation et de [...]
Nombre de vues : 399 vue(s)
Economie verte

Volatilité des cours des matières premières agricoles : Pourquoi les pays africains doivent se réveiller

Cela ne fait aucun doute : le secteur sur lequel l’Afrique peut s’appuyer pour décoller, est l’agriculture. Si le NEPAD et tous les Partenaires Techniques et Financiers reconnaissent que le potentiel du continent est énorme, fort est de constater, cependant, que les Etats africains traînent les pas quant à la mise en œuvre des [...]
Nombre de vues : 346 vue(s)
Gouvernance

Issa Khaireh Robleh (DG Agence islamique internationale de presse): «Nous sommes confrontés à un problème financier»

Quels sont les objectifs de l’IINA ? L’International islamic news agency (IINA) est une agence de presse spécialisé de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). Elle est affiliée à l’OCI comme la Banque islamique de développement (BID), la Banque de la solidarité etc. C’est une agence qui a une [...]
Nombre de vues : 352 vue(s)


Soutenir Media4Change

Faites un don pour apporter votre pierre à l'édifice

© Media4Change Media4change, le Journal du Développement durable.
" Parce que le Développement est un besoin"