Contact Recherche English
logo


Retour aux actualités

Journée mondiale du récyclage / Anne Ouloto: « Le recyclage n'est pas une option, c'est une nécessité »

écrit par "Admin M.B"
il y a 1 mois
106 vue(s)
Le message du gouvernement ivoirien lu par la ministre de l'Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir]

A l'occasion de la Journée mondiale du récyclage, célébrée chaque 18 mars, la ministre de l'assainissement et de la salubrité, Anne Désirée Ouloto a livré le message du gouvernement ivoirien. Extrait:


Ivoiriennes, Ivoiriens, chers Compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire

Le 18 mars de chaque année, la communauté internationale célèbre la journée mondiale du Recyclage. Cette année, la célébration se fait autour du thème «Le recyclage des déchets solides : la place du secteur privé». La Journée Mondiale du Recyclage a pour but de sensibiliser la population à l’importance de recycler, et d’utiliser des objets faits de matériaux recyclés, ainsi que sur les avancées de la science en matière de recyclage.

Dans un contexte de renchérissement et de raréfaction des matières premières et de volatilité des cours, le recyclage contribue à renforcer l’autonomie nationale en ce qui concerne l’approvisionnement en matières premières. Le recyclage est une technique qui vise à réduire la consommation des ressources naturelles en offrant aux matériaux une seconde vie. C’est aussi un moyen de réduire la pollution par un nouveau mode de production et de consommation.

Chers compatriotes,

Nous pouvons donner une seconde vie à nos déchets, au lieu de jeter à tout prix des objets qui peuvent encore servir. Ce qui nous amène à insister sur l’importance du tri des déchets, qui joue un rôle essentiel dans le processus de recyclage. Il permet en effet de conserver l’intégralité de la pureté et les caractéristiques initiales des matières contenues dans les déchets. Dans ce sens, la communauté scientifique envisage de nouvelles techniques de séparation et de tri des matières, et propose d’investiguer de nouveaux processus de séparation. Ces perspectives constituent un espace d’innovation prometteur et une opportunité pour tout pays en quête d’émergence.

En Côte d’Ivoire, les initiatives en matière de recyclage sont nombreuses. Le gouvernement a défini le cap en s’inscrivant résolument dans une dynamique d’économie circulaire, impulsée par le Président de la République, son excellence Alassane OUATTARA qui a inscrit la gestion des déchets parmi ses priorités.
La nouvelle organisation du système de gestion des déchets ménagers et assimilés dans le District Autonome d’Abidjan en est une illustration parfaite. Cette nouvelle organisation qui accorde une place de choix à la valorisation déchets s’étendra progressivement à l’ensemble de nos villes et communes.

Chers compatriotes ;
Chers amis de la Côte d’Ivoire ;

Dans notre pays, la production de déchets va crescendo. Pour le seul District Autonome d’Abidjan, la production journalière de déchets solides ménagers et assimilés est passée de 2800 tonnes en 2000 à 3800 tonnes en 2019, soit un accroissement d’environ 36 % avec 20% de matières recyclables. A cette allure, la production journalière de déchets à Abidjan atteindra 8000 tonnes en 2030; soit environ 3 millions de tonnes par an. La gestion d’un tel flux de déchets nécessite la mobilisation d’importantes ressources financières. Aussi, L’adoption de comportements responsables, en vue de la réduction des quantités de déchets que nous produisons, et le recyclage d’une bonne partie, permettrait-elle de réduire les dépenses dans ce secteur tout en préservant notre environnement. La réflexion actuelle sur le recyclage doit nous conduire plus loin du fait des énormes enjeux écologique, énergétique, sanitaire et économique. En nous engageant à réutiliser nos produits usagers tels que le plastique, le verre, le métal, les habits, les meubles, etc… pour fabriquer d’autres objets, nous contribuons à réduire l’utilisation de nos ressources naturelles. C’est là un moyen de préserver l’environnement, en réduisant le taux de pollution, et une source de création d’emplois verts et durables pour notre jeunesse.

Chers compatriotes ;
Chers amis de la Côte d’Ivoire ;

Je reste convaincue que la résolution de la problématique de l’insalubrité dans nos territoires passera par une restructuration, une professionnalisation et une modernisation du secteur des déchets. Cela passera également par le développement de partenariats public-privé (PPP), en vue de la mise en place d’un système intégré de gestion et de valorisation des déchets solides, adossé aux principes du développement durable. Pour y parvenir, beaucoup d’efforts restent à faire afin de convaincre tous les acteurs, plus particulièrement les populations et le secteur, privé à transformer intelligemment les déchets et à investir dans le marché du recyclage.

Chers compatriotes ;
Chers amis de la Côte d’Ivoire ;

« Le recyclage n'est pas une option, c'est une nécessité ». Les objets que nous jetons peuvent encore servir. Avant de les jeter, assurons-nous de leur état, et posons-nous la question de savoir s’ils peuvent être réparés, recyclés et servir à nouveau. Redonner une seconde vie aux déchets, c’est alléger la production quotidienne de ces déchets. En cette Journée Internationale du Recyclage, je souhaite un engagement de tous : partenaires au développement, secteurs public et privé, société civile, collectivités territoriales, populations. Redoublons d’efforts et intégrons le recyclage dans nos habitudes ; car, le recyclage c’est l’affaire de tous.

Je vous remercie.



Dans la même catégorie


Autres articles
Environnement/Climat

Mise en œuvre des indicateurs ODD en Côte d’Ivoire: Trois principales recommandations formulées à Abidjan

Ledit atelier qui a réuni des experts de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation de l’Agriculture (FAO) et des fonctionnaires des Ministères techniques partenaires a rendu mercredi ses conclusions à la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable. A ce titre, trois principales recommandations [...]
Nombre de vues : 115 vue(s)
Economie verte

La FAO lance un programme mondial pour contenir une maladie menaçant les bananes

Ce champignon risque de décimer l'ensemble de la production mondiale de bananes, ce qui entraînerait d'importantes pertes commerciales et aurait des répercussions sur les moyens d'existence des 400 millions de personnes qui dépendent du fruit le plus exporté au monde pour se nourrir ou encore pour tirer leurs revenus. Lancé vendredi en [...]
Nombre de vues : 223 vue(s)
Justice/Sécurité

Journée de la non-violence : rien de durable ne peut être construit sur la violence, rappelle l'ONU

« La médiation est l'un des outils les plus efficaces de non-violence. Cela peut pousser des partis en conflit vers un compromis », a dit M. Laj?ák lors d'une cérémonie célébrant cette journée au siège de l'ONU à New York. « Cela signifie que l'on peut éviter la violence - qui [...]
Nombre de vues : 217 vue(s)
Justice/Sécurité

ONU/Direction Exécutive d'ONU Femmes : Phumzile Mlambo-Ngcuka reconduite pour un second mandat

"Ce mandat renouvelé est notre opportunité de réfléchir de manière constructive, de construire notre élan et d'avancer. Au cours de ces années, nous allons mettre en pratique notre nouveau Plan Stratégique 2018-2021, en soutenant les États Membres et nos partenaires divers afin d'accélérer la mise en [...]
Nombre de vues : 148 vue(s)
Environnement/Climat

« Une année pas comme les autres » pour l’Évaluation indépendante de la BAD indique le rapport annuel 2016

Année marquée par la publication d’un rapport exceptionnel, l'évaluation globale des résultats de développement et un processus de transformation pour répondre aux nouveaux besoins d’évaluation. "Le monde du développement international évolue, la BAD aussi. Le statuquo n’est pas la solution », [...]
Nombre de vues : 175 vue(s)


Soutenir Media4Change

Faites un don pour apporter votre pierre à l'édifice

© Media4Change Media4change, le Journal du Développement durable.
" Parce que le Développement est un besoin"