Côte d'Ivoire/Présidentielle 2020 : Guillaume Soro dévoile sa stratégie.

30/10/2017
774
Côte d'Ivoire/Présidentielle 2020 : Guillaume Soro dévoile sa stratégie
Le Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Kigbafori Soro, ne fait plus de mystère sur son ambition présidentielle pour 2020.

Ceux qui attendaient une déclaration officielle de l'ancien Secrétaire Général des Forces Nouvelles sur son envie de briguer le fauteuil présidentiel en 2020, peuvent considérer que c'est déjà fait. ''Le Leader Générationnel'' comme l'appellent affectueusement ses partisans a levé un coin du voile sur sa stratégie de conquête du pouvoir d'Etat. Hier, dans une vidéo abondamment relayée sur la toile, Guillaume Soro a indiqué pourquoi, depuis quelques années, lui et son équipe ont "investi'' les réseaux sociaux.

«Quand Je suis arrivé à l’Assemblée Nationale, j’ai dit à mon équipe : Allons investir les réseaux sociaux. Il y avait beaucoup de réticence. (…) D’autres, pour me moquer, ont dit que comme on m'a envoyé à l'Assemblée Nationale au garage et que j’étais désœuvré, c’est pourquoi j'étais sur Facebook et Twitter. Je leur ai dit NON. Vous vous trompez d’époque. Si on veut vraiment parler à notre jeunesse, où on les trouve (Ndlr, les jeunes) ? C’est sur Facebook. Les jeunes de 14, 15, 16, 17 et 18 ans (...) Ils ont même fabriqué un nouveau  français que nous-mêmes nous ne comprenons pas. Je ''Kiffe'' là, moi je ne savais pas ce que ça veut dire. Et c’est sur Facebook que j'ai su. Tu prétends vouloir diriger des gens, gouverner un pays et tu ne connais même pas leur langage. Il y a comme un décalage (…) La dernière fois sur Twitter, j'ai appris le mot ''Crusher''. Donc si on veut cultiver une proximité avec la jeunesse, il faut aller à la jeunesse. Et la jeunesse aujourd'hui, se trouve sur Facebook, Twitter et Instagram (…) De toutes façons, les réseaux sociaux vont changer la gouvernance", a-t-il prévenu.

Comme pour dire que sa stratégie pour parvenir à la Magistrature suprême passe nécessairement par une forte connexion avec le bàs-peuple notamment par le biais des réseaux sociaux. Et ce n'est pas un hasard si aujourd'hui Guillaume Soro dépasse le million de ''Followers'' (suiveurs) sur sa page officielle Facebook et en engrange également des milliers sur Twitter.

L'ancien leader estudiantin le fait remarquer lui-même : ''Barack Obama, quand il a voulu lancer sa campagne, ce n’est pas à la télévision mais sur Twitter qu'il l’a fait. Sarkozy, c’est sur Facebook. De plus en plus, il va se créer sur les réseaux sociaux des opinions virtuelles, des syndicats virtuels, des partis politiques virtuels, des organisations et ONG virtuelles. Si on ne l’a pas compris, on n'a pas compris la politique du futur". Pour Guillaume Soro en effet, le bon leader pour les jeunes en particulier, c'est celui qui n'est pas ''coupé et décalé de leurs réalités". Raison pour laquelle, il entend se positionner comme le candidat capable d'apporter une alternative crédible pour l'avenir de la jeunesse. En un mot, un leader moderne.

 

La Rédaction