Côte d'Ivoire/Guerre de succession: ''Media For Change'' interpelle.

02/10/2017
796
Côte d'Ivoire/Guerre de succession: ''Media For Change'' interpelle
Depuis quelque temps, on observe que des journalistes, blogueurs et/ou acteurs de la société civile ivoirienne, ont choisi leurs camps dans ce qu'il convient d'appeler désormais ''la guerre de succession pour 2020'' en Côte d'Ivoire. La plateforme ''Media For Change'', spécialisée dans la Communication pour le Développement et la promotion des Objectifs de Développement Durable (ODD), invite chacun à prôner le bon ton.

"Les avocats sans clients se font journalistes, et plaident pour tout le monde en attendant de plaider pour quelqu'un", écrivait John Petit-Senn dans Bluettes et boutades, en 1846. Cette vieille boutade prend la forme d'une vérité tangible en Côte d'Ivoire où il est récurrent de lire dans la presse et sur les réseaux sociaux, des articles ou contributions de nature à mettre en péril la paix sociale et l'unité nationale, pourtant si fragiles.

En effet, depuis quelque temps, on observe que des journalistes, blogueurs et/ou acteurs de la société civile ivoirienne, ont choisi leurs camps dans ce qu'il convient d'appeler désormais ''la guerre de succession pour 2020'' en Côte d'Ivoire. Les attaques par presse interposée se font sans ménagement. La plateforme ''Media For Change'', spécialisée dans la Communication pour le Développement et la promotion des Objectifs de Développement Durable (ODD), se réjouit de cette diversité d'opinions, caractéristique de la vitalité démocratique.

Toutefois, elle observe également que certains journalistes ainsi que des acteurs de la classe politique ivoirienne s'adonnent parfois à des dérives langagières qui sont de nature à réveiller les démons de la division. Compromettant ainsi toutes les chances de développement du pays qui se redresse, après une décennie de crise meurtrière.

Face à ce constat, la Plateforme ''Media For Change'', regroupant des journalistes, blogueurs et acteurs de la société civile, invite l'ensemble des acteurs des média à faire preuve de retenue en prônant l'esprit de confraternité. Car, comme le disait l'avocat français Henri Géraud, "lorsqu'un journaliste écrit qu'il faudrait tuer un autre journaliste, cela n'a aucune importance". ça doit plutôt amener à refléchir sur le rôle de la presse dans la promotion des bonnes pratiques de gouvernance.

Par ailleurs, la Plateforme ''Media For Change'' encourage le régulateur, le Conseil National de la Presse (CNP), à regarder de près les articles et contributions publiés dans les journaux et sur les sites d'information.

En définitive, elle appelle la classe politique ivoirienne à faire preuve de maturité afin d'éviter à la Côte d'Ivoire une autre crise sanglante et meurtrière comme celle qui a fait officiellement 3000 morts, entre 2010 et 2011.

 

                                                                                                                                                                                                           Fait à Abidjan, le 30 septembre 2017

                                                                                                                                                                                                             Le PCA de ''Media For Change''

                                                                                                                                                                                                               HAMIDOU Ayouba dit Ben Ayoub